Le phénomène des remontées capillaires et ses conséquences

Qu’est-ce qu’une remontée capillaire ?

Explication du phénomène

• Dans le sol

Le courant électrique naturel terrestre (la magnétohydrodynamique) entraîne des molécules d’eau du sous-sol, alliées à des sels minéraux contenus dans la terre (Nitrates, Sulfates, Chlorures…), vers la surface par un mouvement de charge négative/positive.

Ce mouvement continu géomagnétique (champs électromagnétique) conduits les sels avec le temps dans nos murs et nos sols par capillarité du terrain et des matériaux.

• À l’air libre

Arrivés à l’air libre, deux phénomènes se produisent : celui de cristallisation des sels (séchage par temps sec), les molécules d’eau s’évaporent, les sels restent en laissant apparaître une couche blanchâtre plus ou moins importante (le salpêtre) ; et dissolution (par temps humide), les sels minéraux (sels hygroscopiques) se nourrissent alors de l’humidité de l’air ambiant.

• Conséquences visibles

Ces périodes de cristallisation/dissolution des sels altèrent les enduits, les murs, les pierres et les sols.

Le débit d’évaporation de l’humidité absorbée et retenue par les sels minéraux est régulée par la température et le taux d’humidité de l’air. Cette source permanente d’humidité ne peut pas être contrôlée par l’usager de la maison. Il ne peut qu’en corriger les effets.

Conséquence des remontées capillaires : le salpêtre


Le salpêtre est une conséquence des remontées capillaires aggravée par un problème de condensation possible.

Le salpêtre se présente sous la forme d’une barbe blanche qui s’enlève facilement à la main. Il est surtout visible à l’intérieur du bâtiment, car à l’extérieur il est balayé par le vent et lavé par la pluie. Le salpêtre est le résidu du développement des bactéries qui se nourrissent de l’ammoniaque provenant des eaux du sol, et du carbonate de calcium contenus dans les murs. La transformation se termine au contact de l’oxygène de l’air pour former le nitrate de calcium ou « salpêtre ».

Les sels hygroscopiques


Ce sont des sels minéraux avides d’eau. Leur présence engendre la pulvérulence des pierres ou leur desquamation.

Parmi les effets secondaires, la concentration de sels minéraux dans toute l’épaisseur de la maçonnerie est la plus visible. Ces sels sont des Sulfates (Sulfate de magnésium, Sulfate de sodium), des Nitrates (Nitrate de magnésium, Nitrate de calcium, « Salpêtre » de calcium) ou des Chlorures (Chlorure de calcium, Chlorure de soude) que l’on retrouve uniquement en bord de mer. Les sels minéraux se présentent sous forme solide de couleur blanche. Ces sels minéraux que l’on trouve en forte concentration dans les zones atteintes par les remontées capillaires proviennent du passage d’eau sous le bâtiment. En effet, les remontées capillaires véhiculent les sels minéraux et les déposent dans la maçonnerie lors de leur évaporation.

Lors de l’assèchement, les sels minéraux présents dans la maçonnerie se trouvent privés d’humidité et vont migrer en surface et se réhydrater au contact de l’air ambiant. Cela va provoquer une concentration des sels minéraux en surface et peut faire penser que l’assèchement ne se fait pas, mais c’est le contraire : une augmentation des efflorescences de sels minéraux en surface est un signe d’efficacité. Ne pas traiter les sels minéraux revient à s’exposer à de nouvelles dégradations dues à la poussée des sels.

La zone de Marnage


C’est la zone de sublimation de l’eau remontant du sol, qui s’évapore et dépose là les sels minéraux qu’elle contient.

Enduit ciment et zone d'évaporation plus haute

Zone de Marnage au-dessus d’un enduit étanche


Après le diagnostic

La solution humidité sous contrôle

Le procédé de traitement des remontée capillaire s’intègre dans un objectif de qualité. Le procédé Mur-Tronic satisfait ainsi à toutes les normes et exigences en matière de respect de l’environnement et santé.