Humidité des maisons : causes et traitements

Les remontées capillaires

Dans les murs des maisons

La force naturelle des remontées capillaires produit une poussée sur les enduits de finition et les peintures. Ceci provoque une désolidarisation entre supports et enduits (les enduits sonnent creux). Dans nos régions, la chaleur aggrave les conséquences des remontées car les sels peuvent paradoxalement alors manquer d’eau (voir certains murs exposés au sud dans les villages provençaux).

• 5 facteurs indissociables

La présence de remontées capillaires est due à la réunion de 5 facteurs qui ne peuvent être dissociés :

  • Absence d’arase étanche
  • Une eau chargée en sels minéraux
  • Un terrain avec des capillaires
  • Un passage d’eau sous le bâtiment
  • Une charge électrique

• Réparations des effets de l’humidité

Une remontée capillaire non stoppée est continuelle dans le temps (dans le bas des murs et des contre-cloisons par exemple) car un apaillage résiduel se crée entre le mur et la cloison, ce qui contamine le bas de la contre-cloison et laisse ressortir des sels hygroscopiques. Il ne sert à rien de réparer les dégâts des remontées capillaires sans supprimer la cause qui est à leur origine.

Les différents procédés et systèmes visant à réparer les effets de l’humidité ne sont donc que curatifs, en quelque sorte des pansements qui cachent la blessure mais ne la guérissent pas. Ils pourront être envisagés, un temps, par les propriétaires mais il est préférable, pour combattre efficacement l’humidité, de travailler sur les causes de son apparition.

L’humidité par le sol

Les dégradations visibles

• Dégradation du support :

Des sols peuvent très bien être posés à cru sur la terre et ne pas subir de problème particuliers si les espaces extérieurs de la maison n’ont pas été modifiés. Dans le cas contraire, ces modification génèrent le plus souvent une pression qui remonte dans le sol (sol en terre battue).

• Dégradation des éléments du sol :

Le dessus de l’élément de sol lui-même peut se desquamer par l’effet conjugué du passage (frottement) et d’une humidité ambiante due à des remontées capillaires. Certaines terres cuites s’altèrent effectivement à l’humidité et, selon la nature de l’argile, peuvent développer du salpêtre ou des mousses. Il peut également y avoir une altération des joints, avec des mousses ou des sels qui les colonisent.

• Sols anciens et humides :

L’humidité se dépose sur les carreaux ou les dalles sous forme d’une concentration de gouttelettes d’eau, qui apparaît souvent au changement de saisons. Elle est due à la condensation de l’air ambiant sur une surface plus froide, ce phénomène se nomme l’effet de point de rosée.

Faire un premier diagnostic

Nous vérifions s’il y a bien un phénomène de « point de rosée » grâce à un thermomètre laser.

Avant / après

image-maison-avant

État de la façade AVANT la pose du Mur-Tronic.

image-maison-apres

État de la façade 6 ANS APRÈS la pose du Mur-Tronic et la réfection du crépis.