Déshumidification de l’air et traitement de la condensation

Contrôler le pourcentage d’humidité de l’air

Et lutter contre ses effets

Dans le cas de maison sans VMC ou dans l’impossibilité d’en installer une, les déshumidificateurs vous permettent de vivre dans une atmosphère où vous contrôlez le pourcentage d’humidité de l’air de vos locaux. Avec l’humidité et la condensation apparaîtront tâches noires, moisissures, odeur d’humidité… Véritable accélérateur de l’assèchement des murs en cas de remontées capillaires supprimées, les déshumidificateurs permettent de lutter contre les effets de la condensation.

Éviter la condensation

L’effet de point de rosée

L’air est un mélange de gaz parmi lesquels figure la vapeur d’eau. La capacité d’accueil de la vapeur d’eau par l’air est limitée.

L’air humide, au contact d’une paroi froide n’absorbant pas l’eau qui se forme (vitre) va se condenser jusqu’à former un dépôt de gouttelettes qui peut conduire jusqu’à un véritable ruissellement. Ce moment précis de la transformation de la vapeur d’eau (invisible) en gouttelettes ruisselantes est appelé point de rosée.

Lorsqu’un point de rosée se forme sur une paroi froide qui absorbe les gouttelettes d’eau une production de moisissures verte ou grise se produit immanquablement.

Essayer un déshumidificateur en location

Un produit adapté vos besoins

Les économies d’énergie réalisées sur le chauffage autofinancent facilement un déshumidificateur. Les maisons non ou mal isolées subissent très fréquemment le phénomène de pont thermique et doivent faire face au problème de condensation.

Il existe plusieurs modèles de déshumidificateur. Le choix doit être effectué en fonction des volumes d’air à traiter et des apports journaliers de vapeur d’eau (nombre d’occupants du local, espace de séchage des lessives, animaux, aquarium, présence ou non d’une hotte aspirante en cuisine, état des filtres et des bouches d’aération, arrivées d’air frais et analyse des performances de ventilation).

Les modèles permettant la déshumidification de gros volumes d’air à l’heure sont proposés à la location et à la vente.

deshumidificateurs

Exemples de déshumidificateurs


Comment ça marche ?

Explication du procédé de déshumidification

L’air ambiant est aspiré par un ventilateur et passe d’abord sur la surface froide du circuit frigorifique (évaporateur) où l’humidité contenue dans l’air est condensée en gouttes d’eau sur les ailettes de l’évaporateur. L’eau condensée est récupérée dans un bac et s’écoule ensuite dans un réservoir d’eau. L’air ainsi refroidi passe ensuite sur la surface chaude (condenseur) qui réchauffe l’air aspiré. Cet air chaud et sec est réintroduit dans le local à déshumidifier.

Une humidité relative réduite

Les conditions de fonctionnement

• L’apport thermique

L’apport thermique vient de la chaleur latente de l’humidité qui est libéré par la condensation, et de la puissance électrique absorbée par le système, retrouvée intégralement dans l’air sous forme de chaleur. La circulation de l’air ambiant à travers le système frigorifique assure donc une réduction progressive de l’humidité relative du local.

• L’environnement

Pour bien déshumidifier un local, il est impératif que le local soit le plus étanche possible. Il y a toujours un mouvement d’humidité vers l’endroit le plus sec, et il faut donc éliminer le plus possible l’échange entre l’air extérieur et l’air intérieur du local à déshumidifier.

L’humidité relative doit être de 50% ou plus. L’appareil peut fonctionner à une humidité relative plus basse que 50%, mais la quantité d’eau condensée sera très faible.

Lorsque la température ambiante est de moins de 20°C, du givre se forme sur l’évaporateur, ce qui nécessite périodiquement un dégivrage. Ce dégivrage se fait en envoyant du gaz chaud dans l’évaporateur par un bi-pass contrôlé d’une vanne solénoïde. Les cycles de dégivrage sont déterminées par la régulation électronique en fonction de la température de l’air repris enregistrée par la sonde placée dans l’aspiration. Le ventilateur est arrêté pendant les cycles de dégivrage pour augmenter l’efficacité du dégivrage.

• Bien placer l’appareil

L’emplacement de l’appareil doit permettre une bonne circulation de l’air dans le local et assurer que l’air est aspiré et redistribué librement. Il ne faut pas placer l’appareil trop près d’une source de chaleur (radiateur ou tuyau de chauffage) ou dans un courant d’air provenant d’une porte ou d’une fenêtre.

• L’installation électrique

L’appareil est fourni avec un cable avec une prise (1x220V+T) et doit être protégé d’un fusible 10Amp dans l’alimentation.

Si l’appareil est installé dans une salle de bains ou dans un local à piscine, il faut introduire dans l’alimentation électrique un disjoncteur différentiel 30mA/30ms.

Toute installation électrique doit être effectuée selon les normes en vigueur pour l’installation en question.