Traitement salpêtre et humidité : les solutions bon marché

Traitement du salpêtre : le choix du court terme


Le traitement définitif de l’humidité d’un bâtiment ne peut pas être envisagé par téléphone ou en utilisant des produits peu onéreux vendus dans les magasins spécialistes du bricolage, comme les produits anti-salpêtre par exemple, qui vont effectivement masquer les effets du salpêtre mais pour quelques mois seulement avant de le voir ré-apparaître.

Un traitement efficace contre le salpêtre consiste à s’attaquer à la source du problème plutôt qu’à ses conséquences. Or, un traitement durable des remontées capillaires ne peut être envisagé qu’après le constat d’un technicien ayant analysé sur place les différentes manifestations d’humidité du bâtiment à traiter.

La prestation de traitement du salpêtre dite « pas cher » ou « faites-le vous-même » car pas de technicien, pas de déplacement, est un miroir aux alouettes. Comme souvent, « moins cher » est synonyme de « moins efficace » ou « à durée limitée » car moins étudié. Refaire tous les trimestres la peinture des murs pour les rendre esthétiquement corrects va demander un investissement financier, temps et énergie beaucoup plus important que si le problème avait été traité professionnellement une fois pour toutes.

Les produits anti-salpêtre existants

  • Les enduits étanches cachent les efflorescences pendant quelques mois, le temps que l’humidité trouve une zone d’évaporation plus haut dans le mur.
  • De même pour les produits hydrofugeants, ils déplacent la zone d’évaporation mais ne suppriment pas la cause de la remontée capillaire.
  • Les contre-cloisons, elles, « cachent la misère » jusqu’à ce que l’appaillage s’effectue entre le mur et la contre-cloison. La contamination du plâtre de la contre-cloison par le salpêtre s’effectue naturellement.

Le fait de cacher la misère ne la supprime jamais. Après quelques mois, ou dans le meilleur des cas 2 ou 3 années, le salpêtre réapparaît et les dégâts causés sont deux ou trois fois plus difficiles à traiter définitivement.

Remontées capillaires et cache misère en boisCache misère en bois, et remontées capillaires au-dessus

Enduit étanche et remontées capillaires

Enduit étanche en bas, et remontées capillaires au dessus